À la découverte de Jimmy Durmaz

Publié le 24 août 2016 à 09:15 par LesViolets

Vous l'avez appris sur LesViolets.Com, Jimmy Durmaz est devenue la nouvelle recrue du TFC. L'ailier offensif de l'Olympiakos, international suédois, a été acheté contre environ 2,5 millions d'euros. La rédaction du site LesViolets.Com a contacté Martial, responsable du compte Twitter Olympiakos France.

Peux-tu nous présenter le parcours de Durmaz ?
"Il a vraiment commencé à exploser à Malmö. C'est, d'ailleurs, dans ce club qu'il a disputé le plus de rencontres dans sa carrière. Après, il est allé en Turquie pour deux saisons et s'est fait repérer par l'Olympiakos. A l'époque, on a investi 2 millions d'euros sur lui. Une somme importante car les clubs grecs ne dépensent pas beaucoup sur le marché des transferts."

Quelle est sa réputation à l'Olympiakos ?
"Tout le monde est conscient qu'il a du talent. Il a 27 ans, l'expérience d'avoir joué dans plusieurs pays et avec sa sélection suédoise. C'était un joueur important pour l'Olympiakos. Le principal reproche qu'on pourrait lui faire, c'est qu'il a manqué de régularité. La première année chez nous, il a été souvent blessé et n'a pu jouer que 19 matchs de championnat. Ensuite, c'était compliqué pour lui de revenir physiquement. D'autant qu'en Grèce, les effectifs sont beaucoup fournis et les entraîneurs changent beaucoup. Des joueurs lui ont été préférés, alors qu'ils n'étaient pas meilleurs. Finalement, il boucle sa première saison avec 5 buts et 7 passes en 27 apparitions toutes compétitions confondues et en faisant surtout des bouts de matchs."

Comment s'est déroulé la dernière saison et cet été avec lui ?
"Ce fut un peu plus abouti pour lui. Le seul souci, c'est qu'il n'a pas été inscrit dans la liste de la Ligue des Champions et ne l'a donc pas bien pris. Le club lui a montré qu'il ne comptait pas forcément sur lui. Paradoxalement, il a eu plus de temps de jeu en championnat avec 7 buts et 6 passes décisives. Sur le seconde partie de saison, il a même su renverser la situation en sa faveur en étant titulaire pendant de longues périodes. Malgré tout, on a bien senti son envie de partir et ce transfert vers le TFC n'est pas une surprise. Durmaz est un joueur sur qui l'Olympiakos n'a jamais vraiment compté. Son départ sera un regret pour moi. On n'aura vu le vrai Durmaz que trop épisodiquement."

Quel est son poste de prédilection ?
"C'est un ailier, qui évolue sur le flanc gauche dans un 4-2-3-1 très classique. C'était notre schéma la saison dernière. Sur sa première saison, il a plutôt été utilisé sur le côté droit. Avec son pied gauche, il a souvent repiqué dans l'axe. Je pense aussi qu'il est capable de jouer numéro 10 grâce à sa qualité technique."

Quelles sont ses qualités ? Ses défauts ?
"C'est un très bon tireur de coup franc. Voici un bel exemple où il en claque deux dans un même match en Coupe :

Durmaz a également un bon pied gauche. Il est très précis sur les frappes de loin. Son pied faible, le droit, n'est pas horrible. Ce n'est pas le genre de gaucher à ne pas savoir sortir une passe du droit. Globalement, il est bon techniquement et sait dribbler. Il se donne beaucoup aussi, il ne triche pas.
En revanche, il manque peut-être un peu de caisse. Il va falloir s'étoffer car il y a un petit fossé entre la Superleague et la Ligue 1. Il va aussi quitter un club qui a été champion fin février en ne perdant qu'un match pour rejoindre une équipe qui ne joue pas les premiers rôles en France. Il faudra s'adapter. Il a l'air un peu fragile aussi. Il manquera certains matchs pour des blessures."

Penses-tu que Durmaz puisse réussir en L1 à Toulouse ?
"Je pense que oui. Il a toutes les capacités, mais il lui faudra juste un temps d'adaptation je pense. Ce n'est pas n'importe qui non plus, il a déjà quelques références. Ça reste un pari parce qu'il vient d'un championnat moins huppé, mais il a montré qu'il savait réussir aussi. Ses stats, bien que pas extraordinaires, parlent pour lui. S'il se met en confiance d'entrée, ça sera un joueur qui fera des différences. J'en suis sûr."

Merci à Olympiakos France !

Nos derniers articles